Découvrez d'autres sites de l'AVF
Association végétarienne de France V-Label 1,2,3, VEGGIE! Végécantines
Végépolitique
Notre assiette est politique !

#14 : Encourager à une réduction de la consommation de protéines animales, et à un accroissement de la consommation de céréales complètes, légumineuses, fruits et légumes

Volet III : Gouverner le changement par une approche holistique

Promouvoir et faciliter, à l’échelle européenne, l’adoption d’une alimentation plus végétale, davantage centrée sur la consommation de céréales complètes, de légumineuses, de fruits et de légumes ce que préconisent d’ailleurs les nouvelles recommandations alimentaires françaises pour les adultes.  

Version intégrale de cette mesure

Bien que les politiques de santé relèvent de la responsabilité de chaque État membre, l’UE a aujourd’hui la possibilité de les compléter.
Sa stratégie, axée notamment sur la prévention via la promotion de modes de vie plus sains1, l’appelle logiquement à promouvoir et à faciliter l’adoption d’une alimentation plus végétale.

De sérieux rapports scientifiques2 soulignent les impacts négatifs de la surconsommation de produits d’origine animale sur la santé, appelant à une évolution de nos régimes alimentaires vers un modèle plus végétal. Le Programme Santé (2014–2020) de l’UE3 précise que la promotion de la santé et le travail sur les facteurs de risque – incluant les habitudes alimentaires malsaines – constitue l’un des axes prioritaires de travail de l’UE concernant la santé publique.

Les 16 mesures portées par l'AVF