Découvrez d'autres sites de l'AVF
Association végétarienne de France V-Label 1,2,3, VEGGIE! Végécantines
Végépolitique
Notre assiette est politique !

Élections municipales 2020

À l’occasion des élections municipales, l’AVF porte un double objectif ambitieux : inciter les candidat-es à s’engager pour une option végéta*ienne quotidienne dans les cantines scolaires, et suivre la mise en place de cette option après l’élection.

Cet objectif semble simple, mais l’impact de sa mise en œuvre serait significatif. La restauration scolaire en France représente aujourd’hui plus d’un milliard de repas par an. Les repas servis dans les cantines affectent donc grandement la santé des enfants scolarisés. Ils représentent également un levier crucial dans la lutte contre le changement climatique et les autres atteintes environnementales au niveau national.

L’alimentation des enfants joue un rôle primordial pour leur santé et leur bien-être. La qualité nutritionnelle des repas scolaires doit ainsi être maintenue, révisée et améliorée régulièrement, en accord avec les données scientifiques les plus récentes. Or, celles-ci ne cessent de pointer du doigt qu’il est urgent de végétaliser nos repas : l’OMS souligne les nombreux risques1 associés à la consommation de viande rouge et de viande transformée, tandis que le rapport de 20152 du Dietary Guideline Committee américain fait du régime végétarien l’un des régimes de référence pour se maintenir en bonne santé. De même, l’ANSES a actualisé en 20173 ses recommandations nutritionnelles et préconise à présent de renforcer la consommation de fruits, légumes et légumineuses tout en limitant la viande et le poisson.

De plus, les repas végétariens ou végétaliens sont tout à fait adaptés aux besoins des enfants et des adolescents, comme le précisent l’Académie de nutrition et de diététique des Etats-Unis4, la Société Canadienne de Pédiatrie5 ou encore les services de santé publique au Royaume-Uni6.

Par ailleurs, les chiffres démontrent que végétaliser notre alimentation est un des outils les plus efficaces pour lutter contre la crise écologique, et cela commence par les cantines. En effet, au niveau mondial, l’élevage est responsable à lui seul de 14,5 % de nos émissions de gaz à effet de serre, soit plus que la France et les Etats-Unis réunis7 ! Les bovins sont les plus gros émetteurs de gaz à effet de serre, mais les autres viandes comme le porc et le poulet posent d’autres problèmes environnementaux : par exemple, leur élevage perturbe les écosystèmes, notamment marins. L’élevage intensif est aussi le principal responsable de la déforestation : ainsi, 91 % de la surface détruite en forêt amazonienne8 aujourd’hui l’est pour libérer l’espace nécessaire au pâturage et à la production de soja destiné à nourrir le bétail. Les incendies qui ont ravagé l’Amazonie, au Brésil, à l’été 2019, en sont la preuve : la déforestation doit cesser ! Cette forêt est en effet une réserve unique de biodiversité, elle sert de régulatrice naturelle du climat en ce qu’elle limite les épisodes de sécheresse en Amérique du Sud et absorbe 14 % du CO2 mondial9. Si l’on souhaite réellement endiguer les multiples changements climatiques qui mettent en péril nos conditions d’existence, il existe un moyen d’action très efficace : la transition globale vers un modèle alimentaire plus végétal. Cependant, pour que cela ait lieu à grande échelle, les acteurs politiques doivent agir concrètement : nous encourageons donc les candidats aux élections municipales à s’engager pour une transition d’ampleur en proposant une option végétarienne à chaque repas dans les cantines scolaires.

Enfin, l’option végétarienne a l’avantage de convenir à tous les enfants, quelle que soit leur appartenance religieuse. L’option végétarienne répond parfaitement aux exigences de laïcité dans l’espace public ; loin de raviver les tensions identitaires, elle constitue une substitution durable et éthique aux menus carnés.

Alors que les rapports des scientifiques sur l’état de la planète se font de plus en plus alarmants et que ceux concernant les liens entre alimentation et santé se précisent et se multiplient, l’AVF invite les candidats aux élections municipales de 2020 à soutenir la mise en place d’une option végétarienne quotidienne dans la restauration collective.

Pour une transition alimentaire durable et éthique profitant à toutes et à tous, l’option végétarienne quotidienne dans les cantines scolaires !