Découvrez d'autres sites de l'AVF
Association végétarienne de France V-Label 1,2,3, VEGGIE! Végécantines
Végépolitique
Notre assiette est politique !

Menus végés à la cantine: à Paris, comment s’engagent les candidat·es aux municipales?

Régulièrement, l’AVF fait le point sur les engagements des candidat·es aux municipales. Quel·les candidat·es nous soutiennent ? Lesquel·les nous sont défavorables? Et qui n’a toujours pas répondu à nos sollicitations? Aujourd’hui, pour notre premier zoom, direction la capitale.

par Sarah Champagne - 8 février 2020

Ils et elle nous soutiennent et s’engagent avec conviction pour les animaux!

 

Quatre listes parisiennes sont particulièrement engagées: celle conduite par Danielle Simonnet et Vikash Dhorasoo, Décidons Paris, celle menée par David Belliard, L’Écologie pour Paris, Paris en Commun, la liste d’Anne Hidalgo, et celle de Cédric Villani (Le Nouveau Paris). En effet, elles nous ont toutes affirmé leur soutien, et comptent aller encore plus loin pour l’écologie et la biodiversité:

Danielle Simonnet se positionne pour l’option végétalienne quotidienne et les menus bi-hebdomadaires végéta*iens pour tous·tes, mais propose aussi de décerner un label aux écoles exemplaires et d’y conditionner certaines subventions aux arrondissements. Elle souhaite également mettre en place des formations à destination du personnel éducatif.

Pour sa part, David Belliard est lui aussi favorable à une option végéta*ienne quotidienne et aux menus bi-hebdomadaires végéta*iens pour tous·tes, et propose diverses mesures pour les animaux: préserver l’habitat des oiseaux notamment en installant des nichoirs et en repensant la taille des arbres, ou encore réduire la pollution lumineuse et sonore pour respecter le rythme de vie des animaux.

Quant à la maire sortante, Anne Hidalgo, elle soutient également l’option quotidienne et les menus bi-hebdomadaires pour tous·tes dans les cantines des écoles, des EHPAD et des crèches, et nous a adressé un courrier rappelant que des formations à la cuisine végétale sont déjà proposées au personnel de la restauration collective depuis l’instauration de la loi EGAlim. Cet engagement s’est d’ailleurs en partie concrétisé au cours de la mandature 2014–2020, avec notamment la Stratégie Alimentation Durable de la Ville de Paris votée en 2018, dont l’un des objectifs est de végétaliser la restauration collective. Son équipe se préoccupe également du bien-être animal à Paris, avec par exemple la réintroduction d’espèces de pollinisateurs et l’installation de nichoirs pour les oiseaux.

Enfin, Cédric Villani (Le Nouveau Paris) a lui aussi signé notre charte, et son équipe s’est déclarée très favorable à la cause animale et donc aux propositions portées par l’AVF. De plus, son programme porte lui aussi diverses propositions pour les animaux, comme la réduction de la pollution lumineuse, la stérilisation des chats errants, l’installation de nichoirs ou encore l’amélioration des conditions de travail pour les animaux rendant des services à la Ville. 

Mais ce n’est pas tout: les listes Décidons Paris et L’Ecologie pour Paris se sont chacune alliées à un parti engagé pour les animaux: la première avec le Parti écologiste antispéciste (Rev), et la seconde avec le Parti Animaliste. Et ces partenariats sont loin d’être anecdotiques. Dans l’hypothèse où Danielle Simonnet ou David Belliard devient maire de Paris, elle ou il devra s’assurer du soutien de ses alliés pour faire passer ses projets. Pour ce faire, il lui faudra accorder une place conséquente aux revendications animalistes, au premier rang desquelles figurent les menus végés quotidiens dans la restauration publique. Il semble donc quasi certain que l’élection d’une de ces deux listes conduirait à la mise en place de l’option végé quotidienne dans les cantines.

 

Leur soutien n’est que partiel

 

Pierre-Yves Bournazel, de la liste Agir, soutient lui aussi l’option végé quotidienne, mais puisqu’il a maintenant rejoint Benjamin Griveaux, nous ne pouvons pas compter cet engagement comme acquis tant que ce dernier ne nous adresse pas lui aussi une réponse positive. Enfin, Christophe Berkani (Pari(s) Citoyen) déclare être en faveur de l’option quotidienne végétarienne, mais non végétalienne, et refuse par ailleurs d’orienter le choix des élèves et de leurs parents vers l’alimentation végétale. Son soutien n’est donc que très partiel, et nous sommes sceptiques quant à l’efficacité d’une telle demi-mesure. 

 

Une liste s’est déclarée défavorable à notre demande, et quelques réponses se font toujours attendre…

 

La candidate LR Rachida Dati nous a fait savoir qu’elle ne souhaitait pas soutenir nos propositions au motif que les caisses des écoles sont gérées par les mairies d’arrondissement, qui peuvent donc prendre une décision autonome sur cette question. 

Le candidat investi par LREM, Benjamin Griveaux n’a quant à lui répondu à aucune de nos sollicitations pour le moment. De même pour Gaspard Gantzer (Parisiennes, Parisiens), Pierre Liscia (Libres!), Wallerand de Saint-Just (RN) et Marcel Campion (Libérons Paris). 

Alors que l’urgence écologique est scientifiquement et empiriquement prouvée, et que l’impact négatif de la viande et du poisson sur la santé est démontré depuis plusieurs années par plusieurs organisations de renommée internationale telles que l’American Dietary Guideline Committee, l’absence d’engagement de ces candidat·es est un réel problème. Nous les enjoignons donc fortement à nous manifester leur soutien au plus vite.