Découvrez d'autres sites de l'AVF
Association végétarienne de France V-Label 1,2,3, VEGGIE! Végécantines
Végépolitique
Notre assiette est politique !

Ressources

Comprendre les enjeux d’un changement de paradigme

B&L Évolution, “Comment s’aligner sur une trajectoire compatible avec les 1,5°C ?”, décembre 2018: ce cabinet, qui examine les politiques nécessaires pour éviter un réchauffement climatique supérieur à 1,5°C, préconise une réduction de la consommation de viande en France de 90kg/personne/an à 25kg d’ici à 2030, soit 72%.

Greenpeace International, Less is more. Reducing meat and dairy for a healthier life and planet. The Greenpeace vision of the meat and dairy system towards 2050, March 2018 :

Springmann et al., “Options for keeping the food system within environmental limits”, Nature, volume 562, pages 519–525, 2018: Plusieurs chercheurs reconnus à l’échelle internationale, parmi lesquels Johan Röckstrom (à la tête de l’équipe internationale de recherche ayant développé le concept de “limites planétaires”), estiment dans ce paper que la réorientation de nos régimes alimentaires vers un modèle plus végétal représente l’un des leviers fondamentaux pour rester dans le cadre des “limites planétaires” et donc éviter que nos écosystèmes ne soient trop déstabilisés.

Steinfeld, Gerber, Wassenaar, Castel, Rosales, de Haan, Livestock Long Shadow. Environmental issues and options, FAO, 2006: ce rapport, émanant de l’un des organes des Nations-Unies, estime que l’élevage représente 14,5% les émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine.

World Resources Institute, Creating a sustainable food future. A Menu of solutions to feed nearly 10 billion people by 2050, synthesis report, december 2018 : ce rapport évalue la consommation mondiale croissante de produits d’origine animale comme à la fois non-nécessaire et malsaine.

 


Construire les politiques et systèmes agro-alimentaires de demain

Changing Markets Foundation, Growing the Good, The Case for Low-Carbon Transition in the Food Sector, Octobre 2018 : ce rapport préconise notamment l’introduction d’une taxe sur la viande.

IPES Food, Towards a common food policy for the European Union — The policy reform and realignment that is required to build sustainable food systems in Europe, 2019: juge que la PAC porte des ambitions climatiques insuffisantes et demeure à ce jour incapable de traiter les impacts de l’élevage.

Poux X., Aubert P.-M., “Une Europe agroécologique en 2050 : une agriculture multifonctionnelle pour une alimentation saine. Enseignements d’une modélisation du système alimentaire européen”, Iddri-AScA, Study N°09/18, Paris, 78 p., 2018 : le scénario TYFA (pour une transition agroécologique à l’échelle européenne) vise une réduction des émissions de gaz à effet de serre du secteur agricole européen de 40% d’ici 2050 (par rapport à 2010) et une reconquête de la biodiversité, au travers notamment d’une baisse de la production animale d’environ 40% (en tonnage et en calories) et d’une réorientation de nos régimes alimentaires (moins de produits animaux, plus de fruits et de légumes).

Solagro, Scénario Afterres2050, 2016 : d’après ce scénario — complément agricole du scénario Negawatt -, il est possible de réduire de 50% les émissions de gaz à effet de serre de l’agriculture française d’ici à 2050, en réduisant de 50% la consommation de protéines animales en France, et en créant 125 000 emplois en équivalent temps plein, par rapport au scénario tendanciel.