Découvrez d'autres sites de l'AVF
Association végétarienne de France V-Label 1,2,3, VEGGIE! Végécantines
Végépolitique
Notre assiette est politique !

Les partis à la loupe

Quelles listes portent le projet de mettre un terme à l’élevage industriel ? Quelles sont celles qui, à l’inverse, ne portent aucune attention à la condition animale ? Et celles, enfin, qui se déclarent à la fois “engagé‐e‐s” en faveur de la préservation des écosystèmes et, restent en même temps muet‐te‐s sur la nécessité de changer de paradigme agricole ?
Découvrez ci‐dessous les acteurs politiques les plus pro‐actifs, et ceux qui, à l’inverse, sont loin de porter un projet de transition alimentaire “verte” !

L’échéance des élections européennes 2019 représente une occasion idéale pour mesure le degré d’engagement des mouvements politiques en faveur d’une transition agricole et alimentaire vers un modèle plus végétal, puisque c’est essentiellement au niveau européen que de telles orientations peuvent être prises (dans le cadre de la Politique Agricole Commune — ou PAC — notamment).

L’AVF a ainsi soumis à l’ensemble des listes candidates aux élections Européennes 2019 son programme de 16 mesures pour une alimentation plus responsable à l’échelle européenne, et leur a demandé de préciser si elles soutenaient ou refusaient ces mesures (possibilité leur a également été donnée de s’abstenir). Les réponses obtenues et une analyse ciblée des programmes de chaque liste ont permis à l’AVF d’évaluer le degré d’engagement de chaque parti vis‐à‐vis d’une possible transition alimentaire, et d’effectuer un classement en 4 catégories.

En tête de course

La transition alimentaire, c’est leur affaire ! Pointues sur les enjeux, engagées sur les actes, ces listes en font une priorité des politiques européennes et soutiennent l’ensemble des propositions de l’AVF.

Ces listes manifestent d’une volonté réelle, sincère, d’infléchir notre modèle agricole et alimentaire européen en faveur d’une alimentation plus végétale. Elles soutiennent le programme porté par l’AVF dans le cadre des Européennes et n’ont pas attendu la mobilisation de l’AVF pour intégrer, au sein de leur programme officiel, des mesures ambitieuses qui vont dans ce sens.
Ce sont des listes visionnaires, qui œuvrent en faveur d’une alimentation plus responsable à l’échelle européenne. Elles ont le courage de porter des mesures politiques ambitieuses, incontournables à moyen terme.

Félicitations à ces listes, qui constituent le véritable peloton de tête du marathon que nous devons tou‐te‐s entamer pour un futur plus durable, plus sain et plus éthique : celui d’une transition alimentaire d’envergure vers un modèle plus végétal. L’AVF encourage toutes celles et tous ceux qui aspirent à une telle transition à voter en priorité pour ces listes.

Cliquez sur les fiches des partis pour accéder au détail de leurs réponses

Dans le peloton

La transition alimentaire, pourquoi pas ! En accord avec la nécessité d’un changement alimentaire, ces listes valident une partie des propositions de l’AVF et soutiennent une réduction de la consommation de protéines animales.

Les listes regroupées dans cette catégorie sont favorables à la majorité des 16 propositions de l’AVF, mais ont néanmoins manifesté des abstentions et/ou un ou deux refus, la plupart du temps motivés. Une analyse plus fine de leur programme officiel ne leur permet pas d’être considérées comme des listes visionnaires et radicalement engagées en faveur d’une transition agricole et alimentaire vers un modèle plus végétal, mais leur positionnement n’en demeure pas moins plutôt favorable à une telle orientation.

Bien qu’elles ne “mènent” pas la course de la transition alimentaire, ces listes sont donc sur la bonne voie. L’AVF les encourage à poursuivre et à amplifier leurs efforts.

Cliquez sur les fiches des partis pour accéder au détail de leurs réponses

Hors course

La transition alimentaire, on en parle plutôt demain, d’accord ? Aujourd’hui, notre priorité reste la lutte contre ce système que nous trouvons bien trop aliénant. Et on en a encore au moins pour jusqu’à 23h59, au mieux.”

Cette catégorie n’est composée que d’un parti, Lutte Ouvrière, qui refuse de se positionner sur nos propositions,  dans la mesure où celles‐ci s’inscrivent dans un système politique et économique qu’il rejette. Lutte Ouvrière a donc fait le choix de s’opposer ou de s’abstenir à toute proposition qui ne remette pas profondément en cause ce système.

Dans le marathon de la transition alimentaire que l’AVF appelle de ses vœux, ce parti se trouve donc hors course.

Cliquez sur les fiches des partis pour accéder au détail de leurs réponses

A contre‐courant

Silence radio. Pas de son, pas d’image. Ces listes n’ont pas répondu aux sollicitations de l’AVF et en plus, leur programme n’illustre pas vraiment un engagement de leur part en faveur d’une réduction de la production et de la consommation de produits d’origine animale. Le vrai courage en politique serait‐il une vertu si peu partagée ?

Ces listes n’ont pas répondu aux sollicitations de l’AVF et n’ont donc pas fait part de leur positionnement à l’égard des 16 mesures portées par l’AVF en faveur d’une transition agricole et alimentaire vers un modèle plus responsable à l’échelle de l’UE. Elles sont par ailleurs loin de se distinguer par un programme ambitieux en la matière.

Ces listes ne sont pas seulement à contre‐courant des mouvements politiques plus réalistes ayant compris l’urgence d’un changement radical de modèle agricole et alimentaire : elles sont plus largement à contre‐courant d’un mouvement de société grandissant, et d’une transformation incontournable de nos modes de vie.

Cliquez sur les fiches des partis pour accéder au détail de leurs réponses